papillonspapillons    at

culture

Transe pour se régénérer à la saison sèche...

Chez les Huichols, qui consacrent six mois de leur vie à se régénérer durant la saison sèche, la transe est dite "nierica", ce qui signifie "porte", "barrière" et "juste vision des choses". (...)

Ces expériences véhiculent, pour nous, Occidentaux, des représentations qui vont au delà de la vision biologique de notre corps. La science biomédicale elle même nous apprend d'ailleurs qu'il existe des relations, dont on ignore encore tous les mécanismes, entre les systèmes endocriniens, immunitaires et nerveux - entre le fonctionnement de notre corps et tout ce qui est activités cérébrales, reliées à la pensée, au langage et aux émotions. Le corps n'est donc pas "seulement biologique" et l'expérience de l'hypnose contribue à nous faire redécouvrir cette réalité.

Source: Elisabeth Gilles, Transe" avec les Huichols (étude de l'anthropologue Ilario Rossi)

Forums: 

Tags: 

Transe et rituel thérapeutique, selon les anthropologues

Les premiers anthropologues qui s'occupèrent sérieusement de la transe (Herskovits, Bastide) prirent grand soin de la considérer comme un phénomène normal, distinct de l'hystérie. Avant Alfred Métraux avait analysé la crise de possession dans le vaudou haïtien comme quelque chose qui "reproduit dans ses grands traits le tableau clinique de l'attaque". (...) La personne en transe 1) n'est pas dans son état habituel; 2) sa relation avec le monde qui l'entoure est perturbée; 3) elle est en proie à certains troubles neuro-physiologiques; 4) ses facultés sont - réellement ou imaginairement - accrues; 5) cet accroissement se manifeste par des conduites observables du dehors.(...) Bien qu'il ait adopté la même position qu'Herskovits, Bastide a l'immense mérite d'avoir déplacé le problème du terrain de la maladie mentale à celui de la psychothérapie: "En Afrique la possession est, sinon toujours, du moins très souvent liée à la thérapeutique, non seulement de la folie, mais de toutes les maladies d'origine ou de nature psychosomatique." Bastide a clairement vu que le rituel de la transe, toujours soigneusement organisé, se présente comme une réponse culturelle à un trouble mental individuel, à moins qu'il ne remplisse, comme c'est le cas au Brésil, "une fonction d'ajustement social pour une population déshéritée, mal intégrée à la société globale". Source: Luc de Heusch, in Didier Michaux, La transe et l'hypnose (1995) https://books.google.ch/books?id=gNrdDQAAQBAJ

Forums: 

Tags: 

Image: 

Transe, candomblé

Et encore...

(1) | A (5) | B (1) | C (15) | D (2) | E (7) | F (3) | G (1) | H (7) | I (1) | J (1) | L (18) | M (3) | N (1) | O (3) | P (6) | Q (6) | R (2) | S (8) | T (4) | U (1)
Titlesort descending Author Last update
Acceptation culturelle d'être dissocié Saresca Thu, 15/06/2017 - 00:46
Action stratégique du thérapeute Saresca Wed, 14/06/2017 - 19:07
Apport des neurosciences Saresca Wed, 14/06/2017 - 23:06
Autorité intérieure Saresca Wed, 14/06/2017 - 23:33
Avoir un projet de santé, tenter autre chose pour se soigner Saresca Sat, 24/06/2017 - 14:39
This block is for debugging.
Subscribe to culture