papillonspapillons    at

croyances

Incantation: l'efficacité symbolique du chamanisme

Dans un article intitulé L'efficacité symbolique (1949), l'ethnologue Claude Lévi-Strauss relate comment un chamane maîtrise un accouchement difficile, au moyen de longues incantations.

Chez les Cuna, amérindiens du Panama, l'intervention du chamane dans les accouchements est rare. Elle n'a lieu qu'à la demande de la sage-femme lorsqu'elle échoue à mener celui-ci à son terme. Les accouchements difficiles sont, en effet, expliqués par un mythe local.

Muu qui est le purba, l'« âme-puissance », responsable de la formation du fœtus agit de manière dévoyée. Il s'empare des purba des autres organes de la mère, ce qui compromet la naissance.

La longue incantation que le chamane oppose à cette situation relate une quête. Celle qu'il entreprend pour délivrer les purba retenus par Muu. Cette quête comprend maintes péripéties : franchissements d'obstacles, victoires sur des animaux féroces et combat final contre Muu. Pour surmonter ces différentes épreuves, le chamane est secondé par des esprits protecteurs, figurés par des images en bois.

Tout au long de l'incantation, le chamane demeure accroupi, sous le hamac de la femme en couches. Il ne la touche pas. Il ne lui administre pas de remèdes. En revanche, son chant met explicitement en cause l'état pathologique et son siège.

L'utérus constitue, en effet, le théâtre de la quête. Le chamane et ses alliés s'y introduisent pour libérer l'enfant à naître.

La partie de l'incantation qui concerne le combat final contre Muu est restreinte. A l'inverse, la peinture des différents protagonistes et de l'univers intra-utérin est très détaillée.

La technique incantatoire
La technique incantatoire adopte une tournure obsédante. Le chant oscille rapidement entre les descriptions de l'état physique de la malade et les éléments mythiques de la quête. D'une part, des images de la femme gisante, de ses gémissements, de ses spasmes, de sa vulve dilatée, des écoulements de sang... D'autre part, les invocations et les descriptions des activités de Muu, des équipements magiques des esprits secourables, des lieux mythiques qu'ils traversent...

Les douleurs sont personnifiées sous la forme d'animaux féroces.

La partie du chant qui suit la défaite de Muu concerne la libération de l'enfant. Le chamane mobilise tous ses alliés. Il convoque même des nouveaux renforts, les « ouvreurs de route », animaux fouisseurs tels que le tatou. Tous agissent pour élargir la voie et aider à la descente du bébé.

L'efficacité symbolique, donner du sens...
Pour Lévi-Strauss, le succès de l'intervention du chamane est conditionné par sa maîtrise de la technique incantatoire. La femme en couches doit recevoir le mythe, de manière à ce que celui-ci s'amalgame aussitôt, avec l'expérience qu'elle est en train de vivre.

Dans l'esprit de la future mère, la distinction doit s'abolir entre les éléments mythiques et ses sensations ou ses émotions.

Si l'homme de l'art parvient à ce résultat, alors il réalise un passage "de la réalité la plus banale au mythe". Dès lors que la malade vivra le mythe, l'accouchement sera déclenché.

La cure chamanique consisterait à rendre pensable et acceptable, pour l'esprit de la parturiente, une situation a priori arbitraire et intolérable. Avec l'aide du chamane, la malade établit une relation entre symboles (actions d'animaux et d'esprits maléfiques ou bénéfiques...) et choses symbolisées (douleurs, spasmes, travail de délivrance...).

Pour l'anthropologue, c'est ce passage de l'expérience corporelle et affective, à une forme ordonnée et intelligible qui provoque le déblocage physiologique.

L'efficacité symbolique correspondrait à cette propriété inductrice de la pensée, sur le processus organique.

 

Gilles Sarter, L'efficacité symbolique du chamanisme, site secession.fr  https://secession.fr/lefficacite-symbolique

Forums: 

Tags: 

Image: 

Est-il possible d'hypnotiser quelqu'un pour lui faire faire des choses ?

Réponse: 

Cela s’appelle faire des suggestions post-hypnotiques. L’important c’est qu’elles soient faites dans l’intérêt du client, qui est en demande de changement. Comme par exemple une personne désirant recourir à l’hypnose pour maigrir aura avantage à manger moins ou différemment, selon des points qui auront pu être suggérés. Cela va marcher du moment où le client est d’accord d’opérer le changement : pour maigrir il va faire ces choses qui lui ont été suggérées pendant la séance, par exemple il va croire qu’il a un anneau gastrique qui a rapetissé son estomac et donc il ne pourra pas manger beaucoup en un seul repas. Mais il pourra aussi avoir certains comportements qui auront été suggérés alors qu'il était en transe, sur un mode qui aura été persuasif, non pas pour son conscient, mais pour son inconscient.

Article lié: 

Forum: 

Bien réagir en cas de coup dur?

« Vous n’avez pas le choix ! » Que c’est dur d’entendre cette phrase et d’avoir à faire face à une situation qui nous déplaît, mais que nous n’avons pas la possibilité d’éviter.

La perte de confort se profile comme imminente quand des faits graves viennent nous déranger dans le petit monde fait à notre mesure, dans lequel nous avions réussi à nous sentir bien. Le désagrément est encore plus fort du fait que nous ne vivons pas dans une culture du fatalisme et de la résignation, mais qu’au contraire, autour de nous, c’est toujours le même refrain que nous entendons, celui qui dit que nous sommes modernes, donc libres de choisir selon nos préférences.

Et pourtant cela ne marche pas à tous les coups. Il y a des situations où simplement il s’agit de suivre des directives qui viennent de plus haut. Il y a des accidents qui font que la santé est atteinte. Il y a la liberté des autres, hors de notre contrôle, qui parfois blesse même involontairement.

Admettons que nous soyons en séance d’hypnose. J’essaye de me situer en empathie avec vous, dans cette difficulté récente, insurmontable : vous n’avez pas le choix et vous en faites une maladie, au sens d’une souffrance psychologique.

Que puis-je faire pour vous dans ce cas, pour vous aider à mettre en cours une dynamique plus positive, sans me limiter, comme feraient d’autres, à proposer les phrases de consolation censées adoucir le malheur en le relativisant ?

Car il y a des situations où il ne suffit pas de vouloir changer les idées en relativisant. Et je dirais même que le problème consiste justement dans le fait que la situation inconfortable elle-même est provoquée par une sorte de fatalité conduisant à une nécessité de relativiser qui ne nous laisse pas le choix. Ce changement est commandé par une autorité externe et non pas une nécessité ressentie comme intérieure. Aucun remède n’est donc apporté avec cette phrase de consolation, qui en réalité n’est qu’une phrase de description du monde dévasté dans lequel se meut celui qui souffre. L’injonction à relativiser ne fait rien d’autre que de remuer le couteau dans la plaie.

Parlons donc de la méthode hypnotique. Elle consiste à retrouver l’état d’enchantement préexistant à l’accident. Qu’est-ce que cela ? Cela signifie que le confort mental, en temps ordinaire, suppose que nous vivions dans l’enchantement de nos propres croyances organisées en système. A ce stade ça roule, c’est fluide et il n’y a aucune nécessité à mettre en question un système qui fonctionne en le relativisant. Mais l’accident survient comme un grain de sable dans un engrenage, grippant le fonctionnement de toute la machine. Ceci se passe dans l’immatériel des croyances, qui perdent leur lumière et que nous devons réexaminer pour savoir si nous pouvons les garder ou si nous devons les éliminer, après les avoir relativisées. C’est un travail qui pourrait sembler interminable, puisque nous avons des centaines, voire des milliers d’idées et de représentations.

Le désanchantement des croyances c’est la perte de leur lumière. A ce stade une personne est vulnérable et elle risque fort de succomber à la domination de tiers, en particulier si l’absence de choix relève de directives élaborées par un système de pouvoir qui a une prise sur la vie de cette personne, quand, dans la vie professionnelle il y a des chefs dont le système de croyances n’est pas attaqué et quand ces chefs se complaisent dans leur posture de dominants. Ou quand dans la famille il y a des personnes qui tiennent cette capacité à manipuler en déstabilisant.

Combien de fois cette perte de l’autorité intérieure est survenue chez des personnes qui vivent des pressions dans leur milieu professionnel, voire dans leur milieu familial ? Combien de fois la santé n’a pu être retrouvée qu’après un changement d’emploi, un divorce ou une séparation ?

Chaque cas est particulier, mais dans le cadre d’une séance d’hypnose il me semble intéressant de travailler sur la notion d’enchantement  et de luminosité du système de croyances, suite à un coup dur. Sans chercher à analyser de près la configuration de l’enivronnement où se trouvent ces éléments impondérables, difficiles à intégrer, qui obligent à une relativisation du mode de penser, il s’agit de viser une seule chose, un peu de confort psychologique en retrouvant quelque part, dans un lieu intérieur, une zone protégée où l’enchantement peut à nouveau reprendre de la vigueur.
 

Forums: 

Tags: 

Image: 

Est-ce que l'hypnose est compatible avec ma foi religieuse?

Réponse: 

Certaines personnes m'ont laissé savoir qu'elles refusaient tout recours à l'hypnose thérapeutique en invoquant le motif que cela contreviendrait à leur engagement de croyants pratiquants. Il s'agit là d'une idée reçue et j'invite ces personnes à essayer au moins une séance, en toute confiance. La thérapie par l'hypnose ne vise pas à faire changer les croyances des clients. Le changement qui est proposé est celui d'un renforcement de l'individualité, en termes d'autorité intérieure, celle qui permet d'avoir un meilleur contrôle des situations, en partant du ressenti.

Article lié: 

Forum: 

Des médecines alternatives au caractère religieux (New Age)

"Dans le champ de la santé - c'est-à-dire l'espace social où l'on se dispute le monopole matériel et symbolique des services thérapeutiques, le droit à définir les maladies et les façons de les traiter - on remarque un processus de diversification par lequel les limites concernant ce qui est spécifiquement médical ou religieux deviennent non seulement diffuses, mais poreuses. En réalité, il ne s'agit pas seulement d'une avancée de la religion sur la médecine, mais d'une superposition dynamique d'espaces sociaux, où certaines thérapies tendent à se spiritualiser, du moment que la foi et les croyances réclament leur droit à guérir quand la médecine échoue. Dans ce contexte les stratégies individuelles présentent une énorme capacité combinatoire, en permettant d'élaborer des réponses distinctes à des situations de souffrance physique, psychique, émotionnelle et sociale, en générant une ouverture à de nouveaux modèles de combinaison, qui répondent autant à la demande des utilisateurs qu'à une redéfinition des limites et des compétences sur le marché des soins des âmes et des corps". (traduit de l'espagnol)

Source: Joaquín Algranti et Mariana Bordes, Observaciones sobre las estrategias de producción de sentido frente al cambio social, 2009, Revue Argumentos (Méxique) vol.22 no.61 (traduit de l'espagnol)

J'ajoute en note personnelle que l'hypnose ericksonienne, par opposition à d'autres sortes de thérapies dites alternatives ou complémentaires, n'aborde pas formellement le processus de guérison comme découlant d'aspects spirituels, du moment que les forces sur lesquelles on travaille sont considérées comme faisant partie d'une réalité profane: il s'agit de ressources, d'apprentissages, de savoirs plus ou moins ancrés, plus ou moins collectifs ou individuels, normatifs ou non. Vouloir rester formellement dans les codes de l'hypnose ericksonnienne ne crée cependant pas l'empêchement d'une analyse en vue d'explorer les similitudes éventuelles avec des formes religieuses de guérison, qui relèvent d'explications le plus souvent holistes. J'ai inclus une telle note dans le blog du moment que je pense que la pensée avance quand elle peut jouer sur la dialectique entre des éléments ou des situations semblables en certains points, mais quand même distincts. Ainsi on arrive à approfondir la connaissance d'un sujet par la comparaison.

Forums: 

Tags: 

Et encore...

(1) | A (5) | B (1) | C (13) | D (2) | E (7) | F (3) | G (1) | H (7) | I (1) | J (1) | L (17) | M (3) | N (1) | O (3) | P (5) | Q (4) | R (2) | S (8) | T (4) | U (1)
Titlesort descending Author Last update
Acceptation culturelle d'être dissocié Saresca Thu, 15/06/2017 - 00:46
Action stratégique du thérapeute Saresca Wed, 14/06/2017 - 19:07
Apport des neurosciences Saresca Wed, 14/06/2017 - 23:06
Autorité intérieure Saresca Wed, 14/06/2017 - 23:33
Avoir un projet de santé, tenter autre chose pour se soigner Saresca Sat, 24/06/2017 - 14:39
This block is for debugging.
Subscribe to croyances