papillonspapillons    at

âge

L'hypnose pour aider les patients atteints d'Alzheimer

Les travaux du Dr. Philippe Sol

Les troubles psychologiques et comportementaux (TCP) associés à la maladie d'Alzheimer sont malheureusement très fréquents. Un tiers des patients ont des symptômes jugés sévères. Les psychotropes (anxiolytiques, neuroleptiques, antidépresseurs pour l'essentiel), sont souvent inappropriés pour traiter ces malades car ils sont responsables d'iatrogénie (*). Les recommandations actuelles sont d'utiliser des thérapies non médicamenteuses et de les évaluer car elles peuvent souvent permettre d'éviter ce recours aux médicaments. L'objet de l'étude réalisée à Castelnaudary est d'analyser l'impact de l'hypnose sur les "TCP" lors de la maladie d'Alzheimer.

Il s'agit d'une étude préliminaire descriptive menée par le Dr Sol et toute son équipe, sur une durée de douze semaines pour des patients atteints de la maladie d'Alzheimer et qui présentent des troubles comportementaux moteurs aberrants. Ces derniers profitent de séances d'hypnose hebdomadaires, lesquelles, bien évidemment ne sont entreprises qu'avec l'accord du patient et de sa famille. À l'issue, l'efficacité de cette méthode révolutionnaire dans la réduction des "TCP" et de leurs récidives sera vérifiée. Trois objectifs sont poursuivis : l'efficacité de l'hypnose dans la réduction des TCP, mais également la diminution des récidives et enfin, le baisse de l'utilisation des médicaments psychotropes. Le docteur Philippe Sol, le déclare sans ambages : "Nous avons trop tendance à croire que les patients sont enfermés dans une bulle alors que malgré la maladie ils essayent de communiquer. Notre but est de leur permettre de respecter leur trajectoire de vie. Au travers de l'hypnose nous leur donnons la possibilité d'exprimer des capacités qui existent en eux. Les patients sont vivants et être vivant c'est être en communication".

Pierre Olive, "Le Dr. Sol à la maison de retraite", L'indépendant (2015)
 

Forums: 

Tags: 

L'hypnose et l'âge

L’hypnose thérapeutique peut faire du bien à toutes les catégories de population, depuis les enfants jusqu’aux personnes âgées. C’est au praticien de s’adapter aux conditions du client qui vient consulter. Avec les enfants, puisque l’identité n’est en principe pas encore très fortement structurée, les séances sont plus courtes et un parent peut y participer, au moins durant une partie.

Forums: 

Tags: 

Et encore...

(1) | A (5) | B (1) | C (13) | D (2) | E (7) | F (3) | G (1) | H (7) | I (1) | J (1) | L (17) | M (3) | N (1) | O (3) | P (5) | Q (4) | R (2) | S (8) | T (4) | U (1)
Titlesort descending Author Last update
Acceptation culturelle d'être dissocié Saresca Thu, 15/06/2017 - 00:46
Action stratégique du thérapeute Saresca Wed, 14/06/2017 - 19:07
Apport des neurosciences Saresca Wed, 14/06/2017 - 23:06
Autorité intérieure Saresca Wed, 14/06/2017 - 23:33
Avoir un projet de santé, tenter autre chose pour se soigner Saresca Sat, 24/06/2017 - 14:39
This block is for debugging.
Subscribe to âge