papillonspapillons    at

Monthly archive

Oeuvre de Jung au prisme du fondamentalisme religieux

Après les Lumières, la religion ne peut être intégrée par l'Occident que si elle capable d'œuvrer dans la proximité et l'alliance avec la science et la philosophie. La religion ne peut être à nouveau prise en compte que si certaines libertés et certains droits fondamentaux peuvent être garantis. Une religion qui exige une obéissance totale à des lois morales inflexibles et à des autorités religieuses ne peut être viable. L'Occident qui pense ne veut pas et ne peut pas accepter le fondamentalisme quelle que soit sa forme.

C.G.Jung: psychologie des profondeurs versus religion

"Jung (..) reconnaîtrait que la religion est plus riche, plus élaborée et, d'un point de vue esthétique, plus plaisante que la psychologie des profondeurs. Elle tire même sa force du fait qu'elle repose sur des siècles de tradition et, surtout, qu'elle est pratiquée par une large communauté (...). Il ajouterait que pour beaucoup de personnes instruites, la « religion » ne fonctionne plus, qu'elle n'a plus de crédibilité et ne parle plus un langage qui soit compréhensible.

L'individuation chez Jung

"L'individuation est un processus, c'est tout un travail qui demande tout un temps, un work in progress, qui progresse comme il peut, et comporte deux dimensions, deux mouvements, au moins. Un premier mouvement qui consiste à se dégager, à se distancier, à se différencier d'un inconscient collectif, impersonnel dont on provient et auquel on peut toujours, bien sûr, rêver de revenir. Et un second mouvement, en fait concomitant du premier, qui consiste à établir un rapport, le plus juste possible, avec cela même dont il nous a fallu nous différencier en nous humanisant."

Percevoir le sacré

« Faire advenir le sentiment numineux par la perception visuelle. Si le numineux peut ainsi se révéler devant certains objets d’art, c’est que, selon Otto, il existe en chacun de nous. La capacité à ressentir le sacré de cette manière mouvante est une faculté humaine a priori. Lorsqu’elle est latente, l’âme retrouve son état profane. Lorsqu’elle surgit, elle abreuve la sensation de sacré. »
Source: Paule Mackrous, blog "Effet de présence", https://effetdepresence.wordpress.com/2007/10/14/numineux/

Sujet et objet, mais aussi le sacré numineux

« Dans son ouvrage, Le sacré , Rudolf Otto s’est intéressé à la question de la sensation du sacré qui prend racine dans la rencontre du sujet avec l’objet religieux. Il serait plus juste de ne plus séparer les pôles du sujet et de l’objet, puisque le numineux (sentiment du sacré) ne permet plus la scission philosophique des deux pôles. Le numineux se comprend mieux avec la terminologie phénoménologique du noème (l’objet comprenant en lui-même la visée) et de la noèse (l’acte de la visée)».

Hypnose génomique

"De récentes recherches ont montré que chaque fois qu’un souvenir de peur revient la nature nous donne une opportunité de le remanier, recadrer, réorganiser en activant l’expression des gènes concernés. Ce phénomène ne se produisant pas quand on essaye de chasser ce souvenir, nous voilà confortés dans notre utilisation préférentielle de techniques paradoxales : le fait de ressentir la peur permet de la recadrer." Source: I. Bouaziz, C.

Fascination et la grandeur dans le numineux

"Des contextes favorables à ces processus d'activation de l'expression génique permettant des changements dans une optique de guérison: la surprise, la nouveauté, les rêves, la répétition dans l'apprentissage, la prière et la méditation (et plus précisément le dénominateur commun des expériences spirituelles: la fascination, la grandeur, le mystère désignés par le philosophe des religions Rudolf Otto par le terme de «numineux» qui sera repris par Jung). Notons qu’Ernest Rossi, de formation jungienne à l’origine, insiste sur cette «expérience psychologique de la beauté du numineux".

Pages

Et encore...