Hypnobulles

Hypnobulles de Saresca

Site de Saresca
Forum Saresca Hypnose
Twits
Essayez le test
recherche

Rechercher dans le site:

Page :  1    2    3    4    5    6    7    8    9    10  

Lire le non verbal     le 01/06/2017

La compétence à décoder certains éléments du non verbal et à s'appuyer sur cela pour se rapprocher du ressenti du client, dans ses dimensions plus subtiles, constitue une porte d'entrée très prisée et très utilisée par les praticiens de l'hypnose ericksonienne.
Source: Forum Saresca Hypnose
Commentaires

Mieux communiquer     le 01/06/2017

L'hypnothérapeute donne sens à des formes de communication qui comportent plusieurs niveaux d'appréciation du symbolisme: celui qui passe par l'expression verbale, mais aussi par le paraverbal et le gestuel.
Source: Forum Saresca Hypnose
Commentaires

L'état de transe     le 01/06/2017

L'hypnose thérapeutique a comme but de créer un état de transe chez la personne qui vient consulter. En principe l'état de transe est un état communicatif, c'est pourquoi l'accompagnant lui-même entrera lui aussi dans un état second.
Source: Forum Saresca Hypnose
Commentaires

L'inconscient en hypnose     le 01/06/2017

L'hypnose ericksonienne est une méthode par laquelle un travail est possible qui touche une partie profonde de l'individu, que l'on nomme communément l'inconscient. Ce n'est pas d'un inconscient négatif mais bien d'un inconscient positif qu'il s'agit, car il contient des forces utiles, des savoirs intégrés, des ressources
Source: Forum Saresca Hypnose
Commentaires

Transe et rituel thérapeutique, selon les anthropologues     le 17/05/2017

Les premiers anthropologues qui s'occupèrent sérieusement de la transe (Herskovits, Bastide) prirent grand soin de la considérer comme un phénomène normal, distinct de l'hystérie. Avant Alfred Métraux avait analysé la crise de possession dans le vaudou haïtien comme quelque chose qui "reproduit dans ses grands traits le tableau clinique de l'attaque". (...)

La personne en transe 1) n'est pas dans son état habituel; 2) sa relation avec le monde qui l'entoure est perturbée; 3) elle est en proie à certains troubles neuro-physiologiques; 4) ses facultés sont - réellement ou imaginairement - accrues; 5) cet accroissement se manifeste par des conduites observables du dehors.(...)

Bien qu'il ait adopté la même position qu'Herskovits, Bastide a l'immense mérite d'avoir déplacé le problème du terrain de la maladie mentale à celui de la psychothérapie: "En Afrique la possession est, sinon toujours, du moins très souvent liée à la thérapeutique, non seulement de la folie, mais de toutes les maladies d'origine ou de nature psychosomatique." Bastide a clairement vu que le rituel de la transe, toujours soigneusement organisé, se présente comme une réponse culturelle à un trouble mental individuel, à moins qu'il ne remplisse, comme c'est le cas au Brésil, "une fonction d'ajustement social pour une population déshéritée, mal intégrée à la société globale".
Source: Luc de Heusch, in Didier Michaux, La transe et l'hypnose (1995)
Commentaires

Compréhension de la transe sans hypnose     le 17/05/2017

Il y a encore quelques années tout rapprochement entre la transe et l'hypnose était encore très fortement refusé par les ethnologues. Ce refus s'expliquait par plusieurs raisons distinctes. La première venait de l'association alors faite entre hypnose et hystérie: le refus du rapprochement avec l'hypnose provenait du refus de placer la transe du côté de la pathologie. (...) La deuxième raison résultait d'une méfiance envers la psychologisation de la transe risquant d'en occulter la dimension sociale (...)
Comme on le sait a aujourd'hui, rien ne justifie l'association faite par Charcot entre hystérie et hypnose. Le lien structurel supposé par Charcot n'existe pas. Pas plus d'ailleurs qu'il n'existe de relation entre l'hypnose et la pathologie.
Source: Didier Michaux, La transe et l'hypnose (1995)
Commentaires

L'acceptation culturelle d'être dissocié     le 16/05/2017

Le professeur Rogerio de Andrade Cordova, qui nous accueillait à l'Université de Brasilia, nous a demandé d'introduire auprès d'eux les problématiques les plus récentes de notre courant de pensée sur la dissociation et le mythe de l'identité, la transduction et la théorie des moments. Les thèses de P. Boumard, G. Lapassade et Michel Lobrot sur la dissociation, ont eu un écho très fort au Brésil. Il nous semble que ce pays pousse, peut-être encore plus loin que nos pays européens, l'acceptation de l'être dissocié. Le Brésilien accepte la dissociation comme ressource de la personnalité. Ainsi, nous avons pu constater que, ne serait-ce que sur le terrain religieux, les Brésiliens sont des militants de la dissociation. Ils n'hésitent pas à suivre les rituels de plusieurs religions, sans vivre cette succession d'affiliations, comme contradictoire. L'œcuménisme religieux est, au pays de la Macumba, une forme de dissociation intéressante.
Source: Remi Hess, Gabriele Weigand, Dissociation, transduction et théorie des moments
Commentaires

En quoi nous sommes immergés dans la doxa     le 06/05/2017

La relation doxique repose sur divers types de mise en rapport tels que succession, ressemblance ou causalité. Certains sont intuitifs, comme la ressemblance; d'autres font intervenir la répétition et créent un phénomène d'habitude. Quant au rapport causal, il met en jeu des mécanismes un peu plus complexes.
Source: Blog DIALECTIQUE, SEMANTIQUE ET PHILOSOPHIE
Commentaires

Page :  1    2    3    4    5    6    7    8    9    10  
Total Hits: 94376